PV: Réunion pré-constitutive du 22/09/2006

Etaient présents:

  • Matthieu Debouche
  • Franck Mansy
  • Gauthier Polet
  • Lucien Van de velde
  • Jean-Louis Vigneul
  • Dominique Snyers
  • Philippe Ceulemans
  • Antoine Laviolette
  • Dominique de Hemptinne
  • Grégoire de Hemptinne
  • Hugues Thiébault, secrétaire de Mountain Wilderness International
  • Jérôme Meessen

Etaient absents mais avaient exprimé leur soutien:

  • Nicolas Favresse
  • Alain Hubert
  • Jean Bourgeois
  • Jean-Claude Legros
  • Chloé et Alix Graftiaux
  • Frédérique Jacobs
  • Stefan Fiers
  • Nicolas Borchers
  • Michel Fourneau
  • Freddy Zutterman
  • Jean-Paul Morisot
  • Yann Reynders

Mot de Bienvenue

La réunion débute vers 21h00 dans les locaux du CAB-BAC à Bruxelles. Jérôme et Grégoire accueillent les personnes présentes et présentent brièvement ce qui les a conduit à proposer une section belge de Mountain Wilderness (MW). Cette association prendra la forme d’une asbl. Bien entendu, cette association sera bilingue, mais il est convenu de tenir la réunion en français afin que Hugues Thiébault puisse y participer pleinement.

Tour de table

Chacun se présente tour à tour en expliquant ce qu’il connaît éventuellement de MW. Certains connaissent bien l’association et désirent contribuer à la section belge. D’autres la connaissent un peu moins, voire pas du tout, et sont là pour en savoir plus.

Des liens avec d’autres associations sont suggérés, notamment avec le CAB-BAC dont Lucien Van de velde, Jean-Louis Vigneul et Franck Mansy font partie. De même avec la commission environnement de l’UIAA dont Franck Mansy est membre.

Plusieurs personnes sont déjà actives dans des asbl et prêtes à apporter leur soutien à MWB du point de vue de l’administration.

Déjà des aspects importants de nos actions possibles en Belgique sont soulevés : l’éveil au sentiment de ‘wilderness’ ici en Belgique, la sensibilisation des camps de jeunes, des étudiants etc.

Les grands thèmes de Mountain Wilderness

Hugues Thiébault, secrétaire de MW International se présente à son tour ainsi que MW. Il nous rappelle l’origine du mouvement (la réaction d’alpinistes de renom aux festivités envisagées lors du bicentenaire de l’ascension du Mont Blanc), son approche anthropologique «défendre la nature pour l’homme» et ses textes fondateurs : les thèses de Biella. Il nous décrit ensuite son fonctionnement actuel en sections nationales et ses grands thèmes qui sont détaillés sur le site http://www.mountainwilderness.org: tourisme doux en montagne, lutte contre l’expansion des stations de ski, impact des sports de montagne, l’eau et l’énergie, le démontage des installations obsolètes, les loisirs motorisés, l’éducation etc.

Discussion

Très vite de nombreuses questions sont posées à Hughes Thiébault concernant le fonctionnement de MW, ses prises de décision, le rôle d’une section belge, etc. Le point de vue sur les massifs rocheux est évoqué. La philosophie de MW est ici de préserver, dans la mesure du possible, des espaces ou certains grimpeurs peuvent vivre des expériences de ‘terrain d’aventure’. Bien entendu, il n’est pas envisagé de retirer des ‘spits’ les quelques falaises belges… La propreté des massifs d’escalade et de leur environnement semble importante pour tous. De même, en Belgique, les rochers sont souvent considérés comme réserves naturelles, ce qui en implique une gestion adaptée.

Le problème des loisirs motorisés excessifs est bien présent en Belgique également et pourrait faire l’objet d’actions de MW.

Plusieurs idées sont proposées pour sensibiliser les alpinistes et skieurs à l’impact de leurs pratiques en montagne: conférences, tracts, etc. C’est notamment le cas pour les tours opérateurs qui emmènent chaque année des milliers d’étudiants aux sports d’hiver.

Un point cher à plusieurs personnes concerne la sensibilisation et l’éducation de plus jeunes. Une idée proposée et de participer à la préparation des ‘classes de neiges’ ou ‘classes vertes’ d’écoles primaires.

Tout le monde s’accorde à dire que MW Belgique sera avant tout une caisse de résonance du mouvement MW et que de nombreuses actions sont possibles, y compris en Belgique.

Le point de vue financier est abordé. Différentes sources de subsides sont passées en revue: MW International, le CAB-BAC, l’UIAA, les sponsors (notamment Patagonia qui est partenaire privilégié de MW), Euromontana et d’autres. Des T-Shirt Patagonia, des autocollants ainsi que de piolets Grivel à l’effigie de MW seront très prochainement en vente, ce qui constitue une rentrée financière.

Premières tâches concrètes

Plusieurs tâches concrètes sont déjà en route et nécessitent des coups de mains. Il s’agit notamment de:

La conférence

MW Belgique envisage d’organiser une conférence pour officialiser sa création. Un des garants internationaux de MW sera l’orateur, probablement Patrick Gabarrou. La date envisagée actuellement est le 25 novembre prochain. Une équipe de travail doit être constituée pour assurer:

  • la réalisation d’une affiche
  • la recherche de sponsors si nécessaire
  • la réservation de la salle
  • le budget
  • la promotion intensive
  • la logistique

Plusieurs personnes se proposent pour contribuer à cette tâche, notamment Philippe Ceulemans pour les aspects graphiques, Antoine Laviolette et Franck Mansy pour la logistique.

La gestion du site web

Le site http://www.mountainwilderness.be doit être alimenté et son contenu doit être traduit. La traduction en est une tâche importante. Toute idée est la bienvenue à ce sujet.

Lucien Van de velde pourrait envisager une contribution sur ce point.

L’appel aux adhérents

Il est proposé de rédiger une plaquette (‘folder’) de présentation de MW comprenant toutes les informations nécessaires aux personnes qui désirent soutenir MW Belgique. Ici aussi, de l’aide est nécessaire. Hugues Thiébault nous présente la plaquette de MW France.

L’asbl MW België – Belgique – Belgien

Les points propres à l’administration de la future asbl sont passés en revue. La version actuelle des statuts est distribuée aux personnes intéressées, de même que des documents d’information sur la gestion d’asbl.

Quelques personnes font part de leur intérêt de contribuer à la gestion de l’association, notamment Franck Mansy, Gauthier Polet et Philippe Ceulemans.

Un compte en Banque doit être ouvert. Gauthier Polet s’en chargera au plus vite. Les personnes et associations qui ont déjà exprimé leur envie de soutenir MW Belgique pourront ainsi le faire.

Il est convenu d’attendre des commentaires éventuels sur les statuts avant de lancer la constitution proprement dite.

Conclusions

La réunion devient peu à peu une discussion animée et enthousiaste sur l’avenir de MW Belgique. Chacune des personnes présentes explique son sentiment et Il est répété que l’expérience de la wilderness peut se vivre en Belgique et qu’il faudra peut-être parfois secouer de vieilles idées pour en convaincre…

Nous concluons en soulignant que la création d’une section MW du plat pays constitue une évolution dans l’histoire de MW. A nous de montrer qu’elle va dans le bon sens !

La réunion est clôturée aux alentours de minuit…

Actions et Planning

  • Jerome prendra en charge les aspects administratifs de la constitution de l’asbl.
  • Toutes les personnes qui désirent prendre par à la constitution de l’association (comme membres ou administrateurs) doivent lui en faire part avant la fin octobre. Contact
  • Tous les commentaires sur les statuts sont les bienvenus, avant fin octobre également.
  • Gauthier Polet se charge de l’ouverture du compte en banque.
  • Grégoire se charge de la coordination de l’équipe «conférence» et du site web. L’équipe «conférence» doit se réunir au plus vite afin de préciser le timing.